Menu Fermer

Le Schmilblick : le jeu mobile qui finance des associations

Le « schmilblick » est un mot inventé dans les 50 par Pierre Dac. Il désignait un appareil imaginaire qui peut servir à tout. Le mot devient très populaire et rentre même dans le dictionnaire. Il devient le synonyme des mots comme « trucs » et « machin ». Après avoir fait l’objet de plusieurs émissions de devinettes à la télé et à la radio, il est oublié pendant un moment. En 2017, le Schmilblick qui est désormais un jeu de devinette est adapté pour les appareils mobiles pour plus de fun et aussi pour soutenir des associations d’intérêt général.

Le Schmilblick : comment marche le jeu mobile ?

Le but de jeu est de deviner l’objet mystère qui se cache derrière le Schmilblick. La devinette se fait à partir d’une image très zoomée mais vous pouvez aussi y arriver en vous servant de 3 indices. Pour gagner, il faut réussir à trouver la bonne réponse dans un temps limité. Sur l’application, le Schmilblick sont classés par thème. Chacun pourra alors exceller dans son domaine qu’il s’agisse de nature, de sport, de bien-être et autres sujets.

Le jeu Le Schmilblick promet d’être évolutif et donc plusieurs autres thèmes s’ajouteront au fil du temps. Les objets à deviner sont très variés et il n’y a vraiment pas de quoi s’ennuyer. Durant la partie, le joueur sélectionne une association qui lui tient à cœur et fait gagner des points à l’association autant de fois qu’il gagne de partie. Plus une association est soutenue, plus le jeu lui reversera de l’argent.

Le fond de financement

Le Schmilblick fonctionne un peu comme tous les autres jeux. Il tire ses ressources financières de la publicité et des achats intégrés. La publicité peut paraître abusive pour certains utilisateurs, mais on oublie vite ce désagrément lorsqu’on sait à quoi servent les fonds collectés. De plus, il faut savoir qu’il ne s’agit pas de subir des publicités toutes les minutes. Les développeurs ont essayé d’être le moins intrusifs possible pour fournir une bonne expérience de jeu.

Par ailleurs, vous pourrez regarder une publicité pour débloquer un élément ou pour avoir une nouvelle chance de continuer la partie. Comme dans les jeux classiques, il sera également possible de payer pour éliminer les publicités. Quant aux achats intégrés, ils concernent essentiellement la monnaie virtuelle du jeu. Cette monnaie vous permet d’acheter plein d’éléments permettant d’évoluer dans le jeu. Il permet par exemple d’avoir des indices ou plus de temps pour deviner la bonne réponse. Toutefois, vous pourrez la gagner en devinant beaucoup d’objets mystères.

En résumé, vous avez énormément d’astuces pour gagner plus facilement et vous amuser de manière illimitée. En jouant à ce jeu, vous pouvez participer au développement sans avoir à payer un seul sou. Le jeu est totalement gratuit et le sera toujours.

Les origines

Le concept créé par Pierre Dac fait l’objet d’un jeu télévisé en direct, crée par les producteurs et animateurs Guy Lux et Jacques Antoine. L’objectif est de deviner le nom d’un objet en connaissant au préalable quelques caractéristiques de l’objet en question. Dans les années 1990, le jeu est relancé dans une version radiophonique qui reprend les mêmes principes. L’objet imaginaire inspire également d’autres émissions comme Septante et un présentés par Jean-Michel Zeka. Il sera ensuite repris par Coluche dans un sketch parodiant l’émission télévisée.

Dans le dictionnaire, « faire avancer le Schmilblick » signifie faire quelque chose de constructif. Malheureusement, le mot est beaucoup employé à tort dans sa version négative. Le concept est repris en 2017 par trois jeunes qui créent Le Schmilblick, un quiz solidaire disponible sur Android et sur iOS. Leur but, c’est de créer une application amusante pour tout le monde tout en rendant la vie meilleure autour de soi. Ils ont donc choisi de soutenir des associations opérant dans le domaine de l’éducation et de l’emploi. Le Schmilblick apporte son aide à des institutions telles que :

·         Activ’Action qui lutte contre le chômage ;

·         Apprentis d’Auteuil qui accompagne les jeunes et les familles fragilisés ;

·         Passeport Avenir, une association qui soutient les jeunes dans leur cursus scolaire…

·         Coexister ;

·         Singa France…

Lire aussi ces articles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *